L’essence de l’art et de la culture italienne dans un Master

Andrea Granchi, artiste, cinéaste, commissaire et professeur, est née à Florence en 1947. Diplômé de l’Académie des Beaux-Arts en 1969, il remporte le Premio del Comune di Firenze pour jeunes artistes en 1966 et le Prix Stibbert de peinture en 1971. Il est reconnu comme l’un des protagonistes du Cinéma d’Artiste Italien, domaine dans lequel il a créé de nombreuses œuvres “…parmi les films d’art les plus lucides, ironiques et parfaits, un genre qui a continué en Italie parmi les premiers…”. (L.V. Masini, 1989), et a été commissaire d’expositions internationales (1976-80) en Italie et à l’étranger (Paris Centre G. Pompidou, Philadelphie). Parmi les nombreuses participations, la Biennale de Venise (1978 et 2011), la Triennale de Milan (1981), la Quadriennale de Rome (1986), Arte Italiana Oggi (Stockolm 1987), Estecne (Valencia, Palau de La Scala, 1990), Cinema d’artista in Toscana (Centro L. Pecci di Prato, 2004), Viaggiatori sulla Flaminia (Museo dell’Emigrazione, Gualdo Tadino, 2006). Parmi les plus récentes sont celles de Lo sguardo espanso. Cinéma d’artista italiano 1912-2012 à Catanzaro (2012) et Luce. Scienza Cinema Arte (Palais du Gouverneur, Parme, 2015). En 2017, deux de ses films ont été acquis par MAXXI à Rome à l’occasion de “Doppio schermo. Films et vidéos d’artistes italiens des années 60 à nos jours”, organisé par B. By Marino.
Parmi ses expositions personnelles, mentionnons : Le Traqueur des Géants au Palazzo Pinucci de Florence (1989), L’Homme à l’ombre de Lugano (1989), Voyages obliques au Tour Fromage d’Aoste (1993), Destini paralleli al CART de Falconara Marittima (2009), L’Adret et L’Envers réalisés au Château de Saint Marino. Rhémy-en-Bosses pour la Vallée d’Aoste avec des œuvres de 1967 à 2010, l’exposition anthologique articulée intitulée Il luogo dove i destini si incontrano à la Pinacoteca Civica di Volterra (2013) et la récente exposition personnelle Viaggi immobili alla Galleria del Carbone di Ferrara (2019). Il a plusieurs œuvres dans des bâtiments et des lieux publics, dont les “yeux” des deux vitraux de l’église de la Maddalena à Saturnia (1996), la fresque de Sainte Lucie, gardienne de la charité faite pour le Jubilé de 2000 dans l’église de Saint Joseph et Lucy à Florence, l’installation Viaggiatore sedentario devant le Grand fait pour le “Musée du ciel ouvert” de la municipalité d’Etroubles en Val d’Aoste (2005).
En tant que professeur, il a longtemps été titulaire de la Chaire de Peinture des Académies des Beaux-Arts de Carrare et de Florence où il a tenu, jusqu’en 2012, le Laboratoire des “Nouvelles Langues Expressives”, pour lequel il a commencé une nouvelle direction de recherche sur le “Livre des Artistes” avec une série d’expositions dont Object Free (Archives nationales de Florence, 2007). En 2010, il a conçu et dirigé Traiettorie Città delle Arti avec l’Accademia di Belle Arti di Firenze, le Conservatorio Cherubini, l’Istituto Superiore per le Industrie Artistiche et l’Accademia delle Arti del Disegno, entremêlant des productions artistiques actuelles avec des séminaires historico-artistiques, des événements musicaux et des concerts.
En 2017, en Chine, à l’occasion de l’exposition “Phoenix Art Exhibition” dans la ville de Fenghuang, organisée par la China National Academy of Painting, il a reçu le “Phoenix Art Award”. Il s’est également engagé depuis longtemps dans les questions de conservation et de restauration, d’abord avec son père Vittorio (Florence 1908-1992), puis avec son fils Giacomo (Florence 1974). Depuis les années 1980, il a réalisé de nombreuses interventions sur des œuvres protégées par l’État, en collaboration avec les surintendances locales, et a également travaillé activement dans les régions de Sienne et de Grosseto. En 2008, il a été nommé par la Faculté d’Architecture de Florence pour donner le cours “Conservation des surfaces décorées des monuments”. Il est membre du Comité Scientifique du nouveau “Polo Culturale Pietro Aldi” ouvert en 2016 à Saturnia.
Il est actuellement président de la “Painting Class” de l’Académie des Arts du Design.

Andrea Granchi, fils de l'art

Andrea est le fils de Vittorio Granchi (Florence 20 octobre 1908 – 30 novembre 1992), professeur de l’école florentine de restauration. Vittorio est né dans une famille aux traditions artistiques profondes dont l’activité est connue depuis le XIXe siècle, s’est formée d’abord dans l’atelier de son père Pasquale (1870-1930), un “artisan” florentin de talent spécialisé dans les “imitations anciennes” et les meubles sculptés et dorés, puis dans les années 20 à l’Institut des Arts de Porta Romana à Florence sous la conduite de Luigi Cavalieri et Giacomo Lolli. Sa longue carrière artistique, entrelacée avec celle du restaurateur le plus connu, a été marquée par des prix et de nombreuses expositions en Italie et à l’étranger. Les peintures et dessins de Vittorio Granchi sont conservés à la Galerie d’Art Moderne du Palazzo Pitti, à l’Académie des Arts du Dessin et à la Galerie Uffizi.

La contribution significative de Vittorio Granchi est attestée par les nombreuses interventions réalisées sur les peintures des grands musées et galeries florentins, comme la longue liste des restaurations qu’il a réalisées et qu’il documente. A partir de 1934, lorsqu’il fut appelé par Ugo Procacci à rejoindre l’équipe du Gabinetto Restauri du Soprintendenza alle Gallerie Fiorentine, il y travailla jusqu’en 1973, réalisant des restaurations considérées comme historiques, comme celles de l’immédiat après-guerre, aux tables de Vasari dans le Salone dei Cinquecento de Palazzo Vecchio et aux nombreux moments difficiles qui ont suivi l’inondation tragique de Florence en 1966, qui l’ont vu protagoniste d’innombrables “sauvetages” d’œuvres gravement endommagées, dont celui du Crucifix de Cimabue (Umberto Baldini 1992), où se distingue “haute chirurgie”. Cette intervention a valu à Vittorio le Prix Alinari, qu’il a reçu en 1991, peu avant sa mort.

Pour des conseils sur toute restauration d’œuvres d’art, vous pouvez communiquer en utilisant le formulaire de contact.
Il est possible d’acheter dans notre boutique des œuvres réalisées et sélectionnées pour AnimaMediterranea par le Maître Granchi, en payant avec ces modes de paiement :

Autres articles intéressants...

Master Andrea Granchi est à votre disposition pour le conseil et la restauration d’œuvres d’art.
Si vous le souhaitez, vous pouvez contacter Andrea Granchi en cliquant sur l’onglet contact et en remplissant le formulaire qui s’ouvre.

Communiquez avec Andrea Granchi

Name and Surname (required) = Nom et prénom (obligatoire)
email
Subject = Sujet de l’article
Your message = Votre message